void.seqz 3

"Ein Bildelement bedeutet nichts anderes als sich selbst...," legt Theo van Doesburg 1930 in seinen Forderungen für eine Form abstrakter Kunst fest.
Auf der Bildebene scheint void.seqz 3 dieser Forderung Rechnung zu tragen: der Entstehungsprozess bedient sich eines computergenerierten, automatisierten also rationalen und objektiven Verfahrens. Die Tonebene hingegen vereitelt dieses Bestreben: anfangs noch sehr reduziert, verdichtet sie sich zu Soundscapes, die aus der Anlehnung an Struktur und Rhythmus des Bildes ausbrechen.

(Claudia Slanar)

Weitere Texte

void.seqz. 3 (texte français)

Un motif graphique se détache du vide présumé de l'écran blanc : les lignes horizontales dominent un quadrillage serré fait de multiples nuances de gris. Le quadrillage change régulièrement d'intensité et de structure : les bandes se décalent, les lignes se superposent, les pixels s'amoncellent en blocs, soulignant désormais la structure verticale du quadrillage. L'image alterne entre ces deux coordonnées spaciales et ne leur accorde qu'une seule fois une sorte de parité avant de retourner au point de départ.

« Un élément du tableau ne signifie rien d'autre que lui-même... » énonce Theo van Doesburg en 1930 dans ses principes définissant une forme d'art abstrait qu'il désigne par « concret » et qui s'appuie notamment sur des techniques anti-impressionnistes, en excluant toute implication symbolique.
Sur le plan de l'image, void.seqz. 3 semble se conformer à cet impératif : le processus de création a recours à un dispositif automatisé, assisté par ordinateur, et donc rationnel et objectif.
La bande son, en revanche, met cette entreprise en échec : encore très réduite au début, elle s'amplifie jusqu'à générer des soundscapes qui s'évadent du cadre fixé par la structure et le rythme de l'image. Des incursions sonores générées de façon analogue et identifiables en tant que telles, contribuent à renforcer la charge émotionelle et subjective, ce qui aboutit pour le spectateur à un processus de visualisation qui va à l'encontre du plan de l'image. C'est précisément de ce conflit que VOID.CLIP3 tire son charme particulier, un rien mélancolique. (Claudia Slanar)

Traduction: Françoise Guiguet

Orig. Titel
void.seqz 3
Jahr
2005
Land
Österreich
Länge
4 min 30 sek
Kategorie
Avantgarde/Kunst
Orig. Sprache
kein Dialog
Downloads
void.seqz 3 (Bild)
void.seqz 3 (Bild)
Credits
Regie
Dariusz Kowalski, Annja Krautgasser, aka: [n:ja]
Konzept & Realisation
Dariusz Kowalski, Annja Krautgasser, aka: [n:ja]
Verfügbare Formate
Digital File (prores, h264) (Distributionskopie)
Festivals (Auswahl)
2006
Vila do Conde - Festival Internacional de Curtas-Metragens
Onion City - Film Festival Chicago